En savoir plus sur le Massage Thaï – Osteothaï ….

Je me suis dédiée depuis octobre 2012 à la pratique du Massage Thaï en continuant à l’explorer grâce à l’osteothaï pour pouvoir aller vers un toucher de plus en plus précis. Celui-ci fait partie intégrante de ma Vie sur le futon quand je le partage avec quelqu’un, mais aussi dans mon quotidien, de part les valeurs qu’il véhicule. Ayant à coeur de faire connaitre le Massage Thaï & les pratiques qui s’y rattachent en France, j’ai également été à l’initiative d’un festival qui a lieu chaque année maintenant pour faire découvrir cette pratique à tout un chacun.

L’Art du Toucher a besoin de retrouver sa juste place aujourd’hui dans la société dans laquelle nous évoluons, et l’inviter à rejoindre le monde de l’entreprise, peut permettre entre autre aux employés de renouer avec celui-ci.

Andrew Still (fondateur de l’ostéopathie) dit : « Donc la médecine, celle que j’appelle ostéopathie, doit être l’étude et la pratique de la guérison pour le corps, le mental, et l’esprit. Cela ne signifie pas seulement une profonde étude et un changement de la volonté et du coeur. Cela requiert une manière de reconnaitre le grand Inconnu et même l’Inconnaissable,… »

Nous avons souvent l’habitude d’aller voir un thérapeute lorsque nous avons quelque chose, lorsque nous avons mal quelque part, mais si nous changions cette manière de fonctionner, et si nous y allions quand tout va bien ? De manière à ce que le corps puisse déployer ses capacités à s’auto-réguler, à se régénérer, à améliorer sa capacité d’adaptation à ce qui l’entoure ? Car nous ne parlons pas ici seulement de maux de dos, ou de douleurs à l’épaule n’est-ce pas ? Si nous partageons cette vision du corps dans sa globalité en incluant le mental, l’esprit, chaque évènement peut venir impacter celui-ci d’une manière plus ou moins importante, et l’empêcher d’avoir accès à sa pleine santé.

Andrew Still décrit le corps comme suit : « Le corps est une machine parfaite, créée par un Dieu de vérité qui a placé en l’homme toutes les substances nécessaires à la guérison ».

La définition de l’osteothaï c’est l’intégration de principes et techniques ostéopathiques dans le massage thaï; je ne suis donc pas ostéopathe. Néanmoins, à l’instar de l’ostéopathie, le massage thaï a cette vision globale du corps, des corps. On dit souvent que la puissance et la force du massage thaï c’est la durée de celui-ci, entre 1h30 et 2h, que l’on consacre entièrement à une personne, pour permettre d’ouvrir les différents méridiens d’énergie, d’aller à la rencontre de chacune des parties du corps, grâce à un travail par acupression & par étirement, mais aussi en mouvement comme une Danse. L’osteothaï apporte douceur, rondeur, justesse à cet art ancestral qu’est le Massage Thaï Traditionnel, tout en gardant cette durée qui permet aujourd’hui d’accorder un réel temps de pause au receveur.

Il me permet aujourd’hui d’être plus précise, plus juste dans les soins que je peux donner, mais aussi dans le cadre de l’entreprise, de réduire la durée de celui-ci si cela est nécessaire, tout en gardant cette idée de globalité du corps.

J’ai reçu et continue à recevoir l’enseignement de l’osteothaï par David Luttaccompagné pour certains cours de Jörg Schurpf, eux aussi en perpétuelle formation/évolution, et ayant une vision holistique de l’ostéopathie.
Leur enseignement aujourd’hui me permet de développer mon ressenti, d’utiliser une même main avec différentes qualités, pour que je puisse m’adapter à chaque corps, à chaque moment/étape de vie, à chaque rythme, afin de pouvoir répondre aux besoins de la personne.
Ce que je propose aujourd’hui dans mes soins osteothaï au quotidien, c’est un accompagnement grâce au vecteur du toucher, une rencontre entre 2 êtres, un dialogue entre les corps avec le coeur.
Le mois dernier, une personne m’a dit à la fin du soin « on sent que ces gestes sont d’un héritage lointain », je lui ai demandé ce qu’elle entendait par là, et elle m’a expliqué que ces gestes ne pouvaient être que l’oeuvre d’une transmission de maitre à élève avec le coeur, qu’elle avait pu ressentir que cela venait de loin. La transmission est clé dans cet Art qu’est celui du Toucher, peut importe s’il s’agit de massage thaï, d’ostéopathie, de shiatsu, etc…Elle nécessite un enseignement avec une grande humilité, et beaucoup de pratique de la part de l’élève. C’est un Chemin sans fin, une découverte chaque jour, car rien n’est jamais complètement similaire, rien n’est jamais complètement acquis, et qu’à chaque instant nous pouvons découvrir, se découvrir.
Je crois qu’aujourd’hui ma manière d’approcher chaque personne qui me fait le cadeau de s’allonger sur le futon devant moi, est de lui donner un maximum d’espace, de la faire se sentir en sécurité pour l’inviter à se relâcher, lui donner la possibilité d’Etre pleinement sans jugement et sans barrières ; de venir simplement entrer en contact et ouvrir certaines portes pour que fluides, énergie, et réalités mécaniques puissent se trouver à leur juste place, en permettant au receveur de trouver un point d’équilibre, son point d’équilibre.